Guerreiro: « De retour aussi fort qu’avant les vacances d’hiver »

Lucien Favre, Mario Götze, Axel Witsel et Raphael Guerreiro: l’entraîneur et les trois buteurs se sont exprimés après le match contre Hanovre 96.

Lucien Favre: « Ce fut une première période très difficile pour nous. Il nous était difficile de se créer des occasions de marquer. Hanovre a bien joué, très haut avec beaucoup de courage. Il a fallu du temps pour trouver l’intervalle. Pendant la pause, nous avons dit que nous devrions marquer le 2:0 dès que possible. Après cela, c’était plus facile pour nous. »

Mario Götze: « Nous avons eu des difficultés au début. Il manquait initialement de possibilité, Hanovre s’est bien comporté en première période. En conséquence, malgré l’avance, nous n’avions pas été aussi satisfaits des progrès en première période. En seconde période, c’était vraiment bien. Nous avons profité de nos chances de marquer et méritons de gagner. Nous voulons rester à l’écoute, nous voulons accélérer et maintenir notre niveau. Si vous jouez en tant que neuf, il est important que vous en arriviez à la conclusion et que vous marquiez également des buts. Oui, c’est bien pour moi, puis de marquer à la maison, devant le Südtribüne: c’est un aspect positif pour moi et bon pour l’équipe. »

Axel Witsel: « Maintenant, c’est arrivé – devant le mur jaune. Je suis très content de ça. C’est un sentiment agréable, j’ai eu la chair de poule! Je ne suis pas un attaquant et je ne marque pas tout le temps. C’est pourquoi c’est spécial et vous ressentez ces secondes très intenses. Ce n’était pas un match facile, c’était une première mi-temps difficile. Nous ne pouvions pas jouer le jeu que nous voulions. En seconde période, ils ont réalisé un peu moins pression et cela est devenu un peu plus facile. Nous sommes contents d’avoir gagné. »

Raphael Guerreiro: « Il était également important de gagner ce match. Nous avons montré que nous étions revenus aussi bien qu’avant les vacances d’hiver. Nous voulons donc continuer. La première période était très intense. Après cela, la pression de l’adversaire était légèrement plus basse et après le 2-0, ils ont probablement perdu un peu d’espoir. C’est comme ça qu’on a gagné. »

Source: BVB

Auteur : Maxime