Retro 2017 – Avril !

90 minutes avant le coup d’envoi du quart de finale aller entre le Borussia Dortmund et l’AS Monaco, une explosion est commise sur le bus de l’équipe du BVB, blessant Marc Bartra au bras. Il n’y a que de petites blessures qui auraient pu être bien pire.

Sur le trajet vers le stade, quelques mètres après le passage du bus à la sortie de l’hôtel « Arrivée », trois engins explosifs explosent, dans lesquels se trouvent également des éclats de métal. Il en sera retrouvé quelques heures plus tard dans l’appui-tête d’un siège ; seulement à quelques centimètres d’une catastrophe. C’est de la pure chance que « seulement » un policier sur une moto et un joueur soient blessés : Marc Bartra doit être opéré à la main et au bras.

Une vague de solidarité accompagne le match de rattrapage programmé pour le lendemain : les supporters du BVB proposent aux supporters Monégasques un lit pour une nuit, qui montrent ouvertement leur sympathie pour les jaunes et noirs. Le journal sportif Français se demande : « Comment exiger que cette équipe Allemande et les joueurs soient opérationnels 24h après, comme si de rien n’était et en pleine possession de leurs capacités ? » Le déroulement du match ne peut être défavorable à une équipe seulement 22h après le retour de cette expérience : un but sur hors-jeu 0-1 et un second dans la foulée 0-2. Après la pause, l’équipe retrouve des forces grâce à des réductions de score d’Ousmane Dembélé (57′) et Shinji Kagawa (84′). Mais au finale, l’AS Monaco s’impose sur le score de 3-2.

Dans la match retour, une semaine plus tard, le Borussia est rapidement mené 2-0, avant que Marco Reus redonne de l’espoir directement après la pause (48′). Mais sur une contre-attaque, Germain envoi l’AS Monaco en demi-finale de la Champions League. Après l’arrestation d’un suspect, le BVB espère voir un jugement complet. Au nom de l’équipe, Marcel Schmelzer exprime son espoir « que nous connaissons le contexte de l’attaque. Pour toutes les personnes assises dans le bus, cette information serait importante car cela faciliterait grandement le processus de guérison. »

Après un match nul 1-1 lors du 150é Revierderby face à Schalke04 (but : Aubameyang) et une défaite 4-1 face au FC Bayern München (Guerreiro), Hamburger SV vient s’incliner à Dortmund sur le score de 3-0 grâce à des buts de Castro, Kagawa et Aubameyang. Le calendrier serré avec neufs matchs au mois d’Avril est source de distraction. Seulement quatre jours après l’attaque, il y a une victoire à domicile (3-1) contre l’Eintracht Frankfurt. Après seulement, 120 secondes Reus marque de la tête. Fabián égalise à la demi-heure de jeu (29′) avec une belle frappe de 22 mètres. Mais Sokratis prend le Mexicain comme modèle et permet à son équipe de reprendre l’avantage grâce à une frappe tout aussi loin (34′). Peu de temps, avant la fin du match, Aubameyang inscrit le but du 3-1 sur contre-attaque.

A Mönchengladbach, le BVB se voit être mené 2-1 avant de retourner la situation sur le score de 3-2 et ainsi pouvoir remonter à la troisième place. Reus donne l’avant aux Schwarzgelb sur penalty (10′), Stindl (43′) égalise sur la première occasion des hôtes. Après le retour des vestiaires, Schmelzer marque contre son camps (48′). 108 secondes après le premier but de la seconde période, Aubameyang égalise pour ramener le score à 2-2 (59′), Raphael Guerreiro donne la victoire au BVB dans les toutes dernières minutes de jeu (87′).

La fin de mois devient merveilleuse : sur le score de 2-3 le BVB élimine le Bayern et se qualifie pour la finale de la DFB Pokal. Après avoir pris une avance méritée par Reus (25′), les Bavarois reviennent au score grâce à Martinez (29′) et Hummels donne l’avantage au Bayern (41′, 2-1). En seconde période, après que Sven Bender ait déjoué une énorme occasion sur un acte héroïque, les noirs et jaunes arrivent à se libérer et sont récompensés par des buts d’Aubameyang (69′) et Dembélé (74′). Victoire ! Le mois d’avril s’achève avec un match nul 0-0 à domicile contre le 1.FC Köln.

Source : BVB

Auteur : Maxime