Retro 2017 – Mai !

En tant que quatrième capitaine de l’histoire du BVB – après Alfred Schmidt (1965), Michael Zorc (1989) et Sebastian Kehl (2012) – Marcel Schmelzer lève la DFB Pokal. Après une série de quatre finales de perdues, le BVB peut de nouveau soulever le trophée, mais le paye à un prix élevé.

C’est la fin de saison que n’a jamais eu le club en ses 108 ans d’existence. « Ce titre est le couronnement de la gloire. Je n’ai jamais vu tant de choses en un an, que ce soit sur le terrain ou aileurs », explique Roman Bürki. « Nous avons montré que nous voulions absolument gagner », souligne Schmelzer après la victoire 2-1 en cette 74é finale de DFB Pokal contre l’Eintarch Frankfurt.

74.322 spectateurs dans l’Olympiastadion de Berlin offrent une atmosphère fantastique. Frankfurt commence la rencontre nerveusement, Dortmund bénéficie après 8 minutes de jeu l’ouverture du score d’Ousmane Dembélé. Mais la sécurité ne donne pas tout. Le but égalisateur 1-1 d’Ante Rebic intervient à la demi-heure de jeu. Seulement après la pause, le BVB est initialement meilleur dans le jeu. Fabián sauve une frappe d’Aubameyang sur la ligne et dirige le ballon vers la barre transversale (64′), puis Hradecky fauche littéralement Pulisic dans le surface de réparation. Penalty ! Aubameyang le transforme (69′).

« Nous nous sommes relevés encore et encore, nous avons grandi ensemble. Maintenant, nous apprécions le moment ! Dans de tels moments, vous ressentez de la pure joie. », explique Marco Reus, qui a souffert dans le duel avec Timothy Chandler d’une déchirure partielle du ligament croisé du genou droit. Il doit être opéré et réalisera son retour pas avant l’année 2018.

Plus de 250.000 personnes portent les couleurs du club le lendemain et reçoivent leurs héros avec le trophée lors du célèbre Autokorso. Un des points forts de ce voyage : la Borsigplatz, fermée plusieurs heures auparavant en raison de la surpopulation. Au milieu de l’acclamation des Borussen : Marco Reus, qui vient juste de revenir de l’hôpital pour y faire des examens.

En championnat, la fin fut heureuse : jusqu’à la dernière journée, un saut à la troisième place a été possible grâce à une victoire 2-1 à domicile contre le TSG Hoffenheim. Reus a marqué de la tête dès la 4′, Hoffenheim contrôle la rencontre mais peine à se procurer des occasions. Peu de temps avant la fin de la rencontre, Aubameyang inscrit le 2-0 (82′). Malgré un but sur penalty de Kramaric (86′), la victoire n’est plus en danger mais la course pour la qualification directe pour la Champions League suit son cours. Car après le match nul 1-1 face au FC Augsburg, le Borussia n’a que 4 buts d’avance à égalité de points avec Hoffenheim. Dortmund est presque constamment sur le ballon, mais arrive rarement dans les zones dangereuses. Augsburg mise sur le contre-attaque et utilise Finnbogason (28′) pour prendre l’avantage. Quatre minutes plus tard, Aubameyang égalise. Le but gagnant mérité ne parvient pas à venir.

Avec un spectaculaire 4-3 face au Werder Bremen, le Borussia remporte en cette dernière journée de championnat la place de troisième et ainsi la qualification directe pour la prochaine Champions League. 81.360 spectateurs offrent une atmosphère à couper le souffle et assistent à un match passionnant. Le ballon dépasse la ligne de but par Junuzovic après six minutes de jeu. Le Borussia réagit sur un feu d’artifice par Reus (32′) et Aubameyang (42′) et permettent aux siens de prendre l’avantage. Bremen prend la tête après la pause par des buts de Bartels (46′) et Kruse (68′) – 2-3 ! Mais grâce à deux penaltys, Reus (74′) et Aubameyang (89′), ce qui lui permet de sécuriser la place de meilleur buteur, le Borussia retourne la situation. Marc Bartra célèbre son retour après 39 jours de l’attaque.

Les U19 défendent leur titre et remportent à cette occasion pour la septième fois le championnat d’Allemagne. Dans une finale palpitante et de haut niveau, les U19 s’imposent devant une foule record de 33.500 spectateurs dans le Westfalenstadion contre le FC Bayern München sur le score de 8 tirs au but à 7. Les 17é et 18é tentatives amènent la décision : le gardien du BVB, Eike Bansen sort le tir du joueur de Munich, Tillman. Puis Amos Pieper transforme …

Roman Weidenfeller prolonge d’un an ! Depuis 2002, le gardien de but est au BVB soit le joueur le plus fidèle qu’aucun autre professionnel sous contrat.

Source : BVB

Auteur : Maxime