BVBSVW : Les notes !

Le top :

Marcel Schmelzer (6/10) : Dans la lignée de son bon match a Madrid, le capitaine a été bon derrière et intéressant devant. Des débordements plein de volonté.

Le flop :

Andriy Yarmolenko (1/10) : Une mi-temps d’une qualité médiocre. Il n’y avait rien, même pas une bonne passe. Lamentable.

L’effectif :

Roman Bürki (5/10) : Impuissant sur les deux buts. A réalisé deux bonnes parades. Spectateur du jeu pour le reste.

Sokratis (2.5/10) : Le grec n’arrive toujours pas a retrouver sa forme passée et ne se présente pas en patron de la défense. Fragile.

Neven Subotic (3/10) : Il a été attentif dans son placement, mais n’a pas su être au contact de ses adversaires pour faire parler sa force. Fautif sur le second but.

Marc Bartra (2.5/10) : Il a semblé parfois perdu dans son positionnement. Latéral d’une défense à 5 ou ailier d’un milieu à 4? Quoiqu’il en soit, ça a été très approximatif.

Mahmoud Dahoud (1.5/10) : Seul milieu axial fixe, il a été logiquement submergé par la puissance du milieu de Bremen. Il a perdu trop de ballons et fait trop de mauvais choix.

Shinji Kagawa (2.5/10) : Il a perdu pas mal de balles et n’a pas beaucoup créé. Un manque d’imagination, d’organisation, et de confiance.

Raphael Guerreiro (2/10) : Anormalement mauvais. Sur l’aile, il a plus aidé Bremen que le BVB. Pertes de balles et erreurs techniques en grand nombre.

Christian Pulisic (2/10) : Dans ses mauvais jours, l’américain d’obstine à essayer de percer seul la défense adverse avec des dizaines de dribbles inutiles et voués à l’échec. Il était dans un mauvais jour.

Pierre-Emerick Aubameyang (3/10) : Il aurait difficilement pu faire mieux en raison du si faible niveau de ses coéquipiers. Il a marqué son but.

Nuri Sahin (3/10) : Il a essayé d’apporter plus de structure et de densité, et ce fut une semi-réussite.

André Schürrle (1.5/10) : Difficile de mettre des mots sur son entrée en jeu. Une parodie de footballeur. Des erreurs techniques invraisemblables, inexplicables, incohérentes et inimaginables.

Auteur : Maxime