Marcel Schmelzer incarne l’engagement, la rectitude et la régularité. Et aussi la fidélité au club. À son arrivée au BVB à l’âge de 17 ans, personne ne s’était imaginé que ce jeune blond de Magdebourg deviendrait un jour capitaine, marchant sur les pas de grandes figures comme Aki Schmidt, Michael Zorc ou Sebastian Kehl, et passerait toute sa carrière dans un seul et même club.

Marcel Schmelzer s’est lié au club jusqu’en 2021. Il aura alors 33 ans et n’aura joué qu’au Borussia Dortmund. « Le Borussia Dortmund est et reste ma ville sportive et cette région est depuis des années pour moi et ma famille l’endroit où nous nous sentons chez nous. »

L’arrière gauche est arrivé à Dortmund durant l’été 2005. « Je pensais que tout aurait été plus difficile car j’étais venu seul, je ne connaissais personne et j’avais osé le grand saut dans ma carrière. » La maison des jeunes de Dortmund, dans laquelle logeaient d’autres jeunes joueurs du BVB, a toutefois facilité les choses. Passé par l’équipe juniors A et les U23, il a ensuite intégré l’équipe première et a débuté en Bundesliga le 16 août 2008. Grâce à sa confiance en ses propres ressources, il est devenu l’arrière gauche allemand le plus constant de ces dernières années.

« Marcel Schmelzer n’est pas seulement l’un des meilleurs arrières gauches d’Europe, mais aussi une personne formidable et le respect et la sympathie qu’il témoigne au BVB lui sont rendus », déclare le président Hans-Joachim Watzke. Le directeur sportif Michael Zorc parle d’« un joueur que nous avons nous-mêmes formé dans notre académie des jeunes. C’est un vrai joueur du Borussia qui s’identifie totalement à notre club et qui est très important pour nous d’un point de vue sportif. »

Schmelzer travaille dur et court énormément à chaque match, il veut toujours gagner et le montre surtout dans les matches décisifs. Lors du match d’anthologie contre Malaga, c’est lui qui a sorti l’équipe de l’ornière et l’a poussée vers l’avant. Nuri Sahin s’en souvient: « Lorsque j’ai regardé « Schmelle » dans les yeux, à travers le masque qu’il portait en raison d’une fracture de l’os nasal, j’ai su que nous pouvions y arriver. J’ai vu à quel point il voulait gagner, j’ai remarqué qu’il croyait fermement en la victoire – et je me suis également mis à y croire. À partir de ce moment-là, je me suis dit que je devais dégager le ballon vers l’avant, loin dans les seize mètres! »

Schmelzer a reçu sa première sélection en équipe allemande en novembre 2010 lors du 0-0 en Suède, mais il n’y a jamais trouvé la confiance dont il bénéficie à Dortmund et qui lui est nécessaire pour jouer. À l’Euro 2012, l’entraîneur national ne l’a pas utilisé, il n’a pas été sélectionné pour la Coupe du monde 2014 après 16 matches internationaux et n’a plus jamais été appelé depuis lors. Par conséquent, il ne mise plus que sur son club sur la scène internationale. Il totalise 59 apparitions avec le BVB en compétition européenne, un bilan dépassé par quatre joueurs seulement dans l’histoire du club. Cette saison, il pourra passer devant Michael Zorc (64 apparitions), l’un de ses prédécesseurs dans le rôle de capitaine.

Palmarès :
– Bundesliga : 2011 et 2012
– DFB Pokal : 2012 et 2017
– Finaliste de la Champions League en 2012