La première photo officielle de Sebastian Rode (25) a été prise lors d’un test de dépistage du daltonisme. Elle n’est pas connue mais, en revanche, son goût pour le jaune et noir est un secret de polichinelle. Depuis son enfance, le solide milieu de terrain supporte le Borussia Dortmund.

En le recrutant au FC Bayern, le BVB a trouvé en Sebastian Rode un type de joueur qui lui aurait manqué. « Sebastien Rode est un joueur précieux qui est dynamique, fort dans les duels et doté d’un excellent caractère. Nous sommes heureux de l’avoir recruté », déclare le directeur sportif Michael Zorc. Point important: aussi agressif que soit Rode dans les duels en un contre un, il reste néanmoins fair-play. Avant son transfert à Dortmund, il n’avait reçu que 19 cartons jaunes en 99 matches de Bundesliga. En outre, il est également prêt à se sacrifier. Dans son abécédaire personnel, il écrit « souffrir » sous la rubrique « S »: « il faut parfois aller au charbon. » Ces qualités vont à Rode comme un gant, tout comme ses préférences: dans « C », il choisit le « curry » qui améliore le goût de la saucisse accompagnée de frites, et dans « B », le barbecue avec de bons amis. L’ancien Munichois est naturel et accessible. Dans l’effectif de stars du FC Bayern, Sebastian Rode a accumulé 38 matches de Bundesliga, 3 buts et 6 passes décisives en deux ans; il a joué la plupart de ces matches (23) durant la première partie de la saison.

Pendant la saison 2015/16, son compteur est monté à 583 minutes de jeu au total. Durant son passage à l’Eintracht Francfort, il avait participé à 94 matches de Bundesliga 1 et 2 et trouvé les chemins du filet à quatre reprises. Né à Seeheim-Jugenheim, le jeune Rode a appris les bases du football dans le Land de Hesse. Il a commencé à jouer au football à quatre ans au SKV Hähnlein, où une équipe des U7 a été constituée sur l’initiative de sa mère Annette. Passé par le FC Alsbach et le Viktoria Griesheim, il a ensuite rejoint le SV Darmstadt 98 et le Kickers Offenbach, où le milieu de terrain a disputé ses premiers matches de Bundesliga 3. Rode est alors passé des U18 aux U21 allemands (douze matches, un but). À l’Eintracht Francfort, il a attiré l’attention du FC Bayern, avec qui il a gagné deux titres de champion d’Allemagne et une coupe nationale. Bien que le milieu de terrain ait été loué pour son engagement au Bayern Munich et que le directeur sportif de l’époque, Matthias Sammer, ait salué sa hargne sur le terrain, il « n’a finalement pas autant joué qu’il l’espérait » et s’est interrogé sur la suite de sa carrière: « Je suis très patient et j’ai vécu deux merveilleuses années au Bayern Munich. »

« Maintenant, je me lance dans une nouvelle aventure. À Dortmund, je veux bénéficier de plus de temps de jeu et créer le changement avec les nombreux jeunes joueurs. L’important pour moi est d’intégrer l’équipe, de rester en forme et de livrer de bonnes prestations. » Dans tous les cas, Rode peut apporter au jeu de Dortmund de la stabilité, de la présence et, si besoin est, une force saine et il est prêt à le faire avec passion. « Je suis supporter du BVB depuis ma plus tendre enfance et je suis donc enchanté d’avoir été transféré dans mon club favori », a confié le joueur de 25 ans juste après la signature du contrat. Par ailleurs, il reprend à son compte la citation de Friedrich Wilhelm Nietzsche: « ce qui ne me tue pas, me rend plus fort. » Même sa devise lui va comme un gant.

Palmarès :
– Bundesliga : 2015, 2016
– DFB Pokal : 2017